Wekyo
Applications Sécurité Internet / Piratage

WhatsApp annonce avoir corrigé six failles de sécurité dans son application

whatsapp

Whatsapp vient de révéler avoir trouvé pas moins de six failles de sécurité sur son application mobile et tablette. Les développeurs de WhatsApp ont déjà corrigé les problèmes liés aux nouveaux bugs et ont parallèlement lancé une section sur le site à travers laquelle ils s’engagent à informer la communauté d’experts sur l’état de la sécurité de l’application.

Le service de messages instantanés WhatsApp est utilisée par plus de 2 milliards de personnes dans le monde, ce qui en fait une cible particulièrement convoitée par les pirates. Les développeurs travaillent d’arrache-pied pour résoudre les problèmes de sécurité au sein de l’application. Ces dernières heures, ils ont signalé avoir résolu en peu de temps 6 vulnérabilités qui, associées à d’autres techniques d’intrusion, pourraient compromettre la sécurité des appareils des utilisateurs.

Une nouvelle page web pour informer sur la sécurité de l’application

Cette annonce est intervenue en même temps que la création d’une nouvelle section sur le site web sur laquelle les développeurs s’engagent à informer la communauté des experts informatiques de tout ce qui concerne la sécurité de l’application WhatsApp.

Le site recueillera les alertes de sécurité et les rapports de bugs, avec une description des mesures prises par l’équipe de développement pour résoudre les problèmes. La page sera mise à jour mensuellement en cas de bugs mineurs, et recevra des modifications plus rapides en cas de vulnérabilités plus graves.

Par ailleurs, les 6 failles détectées ont déjà été prises en charge par l’équipe chargée de la sécurité de l’application de messagerie. Les développeurs ont précisé avoir corrigé 5 des 6 failles en une journée et ont pris quelques heures supplémentaires pour corriger la sixième.

Plus de risques pour les utilisateurs

Normalement, les utilisateurs n’auront aucune difficulté pour garder l’application à jour. Le groupe Facebook a également déclaré qu’il ne pense pas que ces failles aient donné aux hackers la possibilité de pirater les smartphones des utilisateurs, bien que de telles affirmations doivent généralement être prises avec des pincettes.

La dernière fois que WhatsApp a prétendu avoir corrigé une vulnérabilité importante était en 2019 : les développeurs faisaient référence à une faille qui aurait pu compromettre nul autre que Jeff Bezos, le numéro un d’Amazon. Déjà à l’époque, la société a révélé qu’elle n’avait aucune preuve que des pirates informatiques  auraient pu profiter de l’erreur de programmation, mais cela ne veut pas dire que cela ne s’est pas produit.

Ces articles peuvent vous intéresser

La nouvelle version de Microsoft Defender permet de télécharger des virus par erreur

Tristan Marrero

Altospam, le logiciel antivirus que vous devriez adopter

Ethan Copel

Telegram s’apprête a lancer les appels vidéo via son application

Tristan Marrero

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez que certaines données personnelles (pseudo, adresse mail) soient enregistrées et stockées sur notre site.