Wekyo
Cloud et Big Data

Qu’est-ce qu’un serveur bare metal et quels sont ses avantages ?

Serveurs bare metal

À l’heure actuelle, lorsqu’on souhaite héberger son site e-commerce ou son blog sur un serveur, on utilise principalement des services cloud afin de minimiser les coûts d’infrastructure informatique. De plus, ce type de système permet de bénéficier d’une adaptation des ressources en fonction des besoins et cette flexibilité est très appréciée par les entreprises. Depuis quelques années maintenant, on parle de plus en plus des serveurs “bare metal”. À quoi correspondent-ils et quels sont leurs avantages par rapport aux autres ?

Définition du serveur bare metal

Comme son nom l’indique, un serveur bare metal est dans le monde du cloud computing un équipement de dernière technologie qui est doté d’un “métal nu”. Cette appellation marketing est simplement là pour souligner qu’il s’agit d’un serveur physique et non virtuel (qui n’existait pas autrefois). Autrement dit, un serveur bare metal est identique à un serveur dédié à la différence que le premier concerne forcément une forme de services cloud.

Ainsi, contrairement au cloud computing de départ qui était basé sur des machines virtuelles, nos serveurs bare metal ne sont pas reliés à un hyperviseur déjà installé. Ainsi, l’utilisateur final va avoir un contrôle complet sur l’infrastructure du serveur qui lui est dédié. Cela lui donne par exemple la possibilité de choisir son système d’exploitation et d’ajuster plus finement les logiciels dont il va réellement avoir besoin.

Les avantages offerts par un serveur cloud bare metal

Comme nous venons de le voir, le premier avantage évident des serveurs cloud bare metal (comme ceux proposés par OVHcloud) est qu’ils permettent à l’utilisateur final (qui peut être une entreprise) de faire des réglages précis en fonction de son usage et de ses besoins. Il y a cela dit d’autres avantages concrets que nous allons lister ici.

Pas de risque de parasitage et une sécurité accrue

Comme un serveur cloud metal est dédié, il n’y a pas de risque de parasitage causé par le voisinage relatif à infrastructure partagée (cloud public par exemple). Au niveau de la sécurité, cet isolement physique est aussi quelque chose de très appréciable si on prend soin évidemment de bien paramétrer son environnement de travail. Cela demande tout de même des connaissances en sécurité informatique, c’est pourquoi on recommande les serveurs cloud metal à des utilisateurs expérimentés.

Une puissance de calcul incomparable

De plus, la puissance offerte par un serveur bare metal n’est pas la même que celle d’une machine virtuelle. Ainsi, si vous recherchez une fluidité accrue à tout moment de la journée, la solution d’un serveur dédié sera toujours la meilleure. C’est d’autant plus vrai si vous utilisez de grandes bases de données qui ont besoin d’un haut degré de performance pour être exploitées de manière optimale. On peut aussi citer les applications qui exigent des ressources serveur conséquentes comme les jeux MMO tels qu’Aion ou les applications d’ingénierie.

Bien évidemment, tout ceci a un prix et la location d’un serveur physique est en moyenne bien plus onéreuse que celle d’une machine virtuelle. Les prix débutent en général autour de 70 euros par mois, mais peuvent aller jusqu’à 700 euros. Il faut donc avoir réellement besoin de toute cette puissance et flexibilité, c’est pourquoi ce type de service s’adresse avant tout aux moyennes et grandes entreprises.

Ces articles peuvent vous intéresser

Quel est le rôle du Data Scientist ?

Fabrice C

Hébergement de site web : les points à retenir !

Fabrice C

Comment héberger son site web pour pas cher ?

Tristan Marrero

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez que certaines données personnelles (pseudo, adresse mail) soient enregistrées et stockées sur notre site.