Wekyo
Multimédia

Quelle technologie de vidéo surveillance choisir?

Système de vidéosurveillance

Une caméra de surveillance ne se choisit pas à la légère. Différentes technologies existent et nécessitent la prise en compte d’un certain nombre de facteurs pour déterminer le modèle le mieux adapté à vos besoins.

Analogique ou IP, les deux technologies proposées

Les caméras IP, les dernières générations d’appareils

Plus moderne, la caméra IP (Internet Protocol) assure la vidéosurveillance en envoyant et en recevant des données directement via un réseau informatique. La caméra IP numérise le signal reçu grâce à un encodeur contenant un serveur Web intégré. L’accès à la caméra est possible par Internet quel que soit l’endroit où l’on se trouve sans passer par le système de stockage (comme c’est le cas avec une caméra analogique).

La technologie IP permet donc de visionner des images ou des vidéos sur n’importe quel écran d’un support relié à Internet (télévision IP, smartphone, Iphone, tablette….). Elle se révèle donc particulièrement efficace lorsque l’on souhaite procéder à une vérification ponctuelle à distance par suite du déclenchement d’une alarme.

Les caméras IP sont par ailleurs équipées de capteurs d’images de l’ordre de 2 à 3 MP qui offrent un rendu d’excellente qualité quelles que soient les conditions (obscurité, contre-jour, intempéries…) Elles peuvent aussi effectuer des rotations à 360° et garantir ainsi un meilleur angle de vue.

Le seul inconvénient des caméras IP reste leur prix, largement supérieur à celui des caméras analogiques.

Les caméras analogiques, la version la plus ancienne

La vidéosurveillance analogique, le système le plus ancien qui utilise un câblage coaxial est encore largement utilisé en France bien qu’il soit progressivement remplacé par les caméras IP fonctionnant avec un câblage Ethernet ou sans fil.

Le principe de la caméra analogique est simple. L’objectif capture une image qui sera ensuite transmise via le câble coaxial par un signal analogique, c’est-à-dire continu au cours du temps vers un enregistreur DVR (Digital Video Recorder). Ce dernier convertit le signal reçu en signal numérique avant de le sauvegarder sur un disque dur. Les vidéos peuvent être dès lors lues sur un téléviseur, un enregistreur numérique ou un ordinateur muni d’une carte spéciale permettant de gérer une entrée vidéo sur PC.

Conseils pour choisir la meilleure technologie de vidéosurveillance

Les performances des caméras de vidéosurveillance varient selon les modèles et le choix dépend essentiellement de vos besoins. Certaines vous permettent de détecter la présence d’un animal quand d’autres vous proposent, même à distance éloignée, une véritable reconnaissance faciale.

Une caméra pour un usage intérieur ou extérieur ?

Les caméras d’intérieur ou adaptées aux lieux fermés recevant du public sont généralement plus petites et en forme de dôme.

Pour l’extérieur, les caméras tubes sont préférables car mieux protégées des intempéries et du soleil. Elles s’orientent aussi plus facilement, offrent différentes tailles et portées.

Les caméras motorisées (ou caméras PTZ) pour intérieur ou extérieur sont de loin les plus performantes. Dotées d’une haute résolution elles s’orientent et se pilotent à distance. Leur lentille ou zoom motorisé autorise une grande précision d’image sur une grande distance. Le seul inconvénient reste leur coût et leur encombrement.

Deux technologies pour voir de nuit

  • Les caméras à LED sont conçues pour voir dans l’obscurité et passent en mode nuit lorsque la luminosité est insuffisante. Des LED internes placées autour de l’objectif éclairent la scène et enclenchent le démarrage de la caméra. La caméra délivre alors des images en noir et blanc mais qui ne sont pas toujours d’une grande précision.
  • Plus performantes, les caméras à infrarouge utilisent un illuminateur à infrarouge qui assure une image parfaite même dans l’obscurité la plus complète. La caméra enregistre les ondes de chaleur émises par les sujets en déplacement et se déclenche au moindre rayonnement thermique. Les caméras dômes à infrarouge offrent une vision nocturne jusqu’à 60 mètres. Pour une vision de nuit jusqu’à 100 mètres, les caméras tubes, plus importantes en taille, sont préférables.

Les différents supports d’enregistrement

Les vidéos sont enregistrées ou consultées à distance sur différents supports tels que :

  • La carte micro-SD qui permet d’enregistrer directement les images dans la caméra et de les visualiser à distance sous réserve que la caméra soit connectée à Internet.
  • Le disque dur, qui permet d’enregistrer beaucoup plus d’heures de vidéos. Le disque dur est notamment recommandé pour des systèmes de vidéosurveillance dotés de plusieurs caméras.
  • Le cloud ou serveur distant qui stocke les images sur un serveur externe accessible via Internet et les préserve en cas de vol de la caméra.

Quelle résolution choisir ?

Le choix de la résolution diffère selon l’importance que revêt pour vous la précision et la netteté des images. On distingue principalement trois résolutions :

  • La vidéo HD 720p, une haute définition qui offre une bonne qualité d’image d’un million de pixels. Cette résolution est suffisante pour la surveillance d’un magasin, d’un jardin et l’identification de visages. Cette résolution suffit pour identifier un animal qui s’introduit de nuit sur une propriété.
  • La vidéo HD 1080p, une très haute définition avec une image de plus de deux millions de pixels. Cette résolution permet de surveiller des superficies importantes, de zoomer sur des sujets éloignés ou de lire quelque chose (comme une plaque d’immatriculation) à plus d’une dizaine de mètres. Une excellente connexion internet haut-débit est indispensable.
  • La vidéo HD 4 MP restitue des images d’une grand précision avec une parfaite restitution des détails. On privilégie cette résolution pour des utilisations professionnelles (caisses de magasins, scènes éloignées….

Différents modèles et technologies de caméras de vidéosurveillance existent sur le marché mais ne sont pas tous destinés au même usage. Il est donc nécessaire de bien réfléchir sur ce que vous attendez d’un tel appareil avant de l’acheter.

Ces articles peuvent vous intéresser

Installer un vidéoprojecteur pour faire sa propre pièce de ciné

Tristan Marrero

Métiers de la photo : quelle carte SD choisir ?

Fabrice C

Comment bien choisir un câble HDMI ?

Ethan Copel

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez que certaines données personnelles (pseudo, adresse mail) soient enregistrées et stockées sur notre site.