Google Chrome sera doté d’un ad-blocker en 2018

Google Chrome sera doté d’un ad-blocker en 2018

Déjà lourdement impacté par l’émergence des ad-blocker, le marché de la publicité en ligne risque de souffrir encore un peu plus avec la mise en service dès 2018 d’un Ad-blocker directement intégré et activé sur le navigateur Google Chrome. Faut-il le voir d’un bon œil ou simplement s’en inquiéter.

Bloquer les publicités intrusives

Sans réellement innover, puisque de nombreux ad-block sont déjà disponibles, google compte mettre sa pierre à l’édifice dans la lutte contre les publicités intrusives.
L’idée de base étant clairement de viser les publicités en pop-up ainsi que les vidéos publicitaires qui se lancent automatiquement avant même que le contenu du site puisse être visualisé par l’internaute.
Membre du “Coalition for better ads”, google a d’ors et déjà établi que ce type de contenu publicitaire était néfaste pour l’expérience des utilisateurs. En soit, cette approche est une très bonne nouvelle, puisqu’elle va permettre d’assainir de façon considérable l’expérience des utilisateurs et redonner une confiance confiance certaine des internautes envers les éditeurs.

Google se met-il une balle dans le pied?

Adsense représente une source de revenu colossale pour Google, malgré tout, le géant du web a confirmé que les publicités adsense ne seront pas favorisées par le nouveau filtre de Chrome.

Obligeant les éditeurs à revoir de fond en comble leurs pratiques d’implantation publicitaire, il n’est pas improbable que Google se prive aussi d’une source de revenu non négligeable. Evidemment, il est bien connu que les publicités intrusives rapportent beaucoup plus et génèrent plus de clics que les publicités discrètes.

Pourtant, plusieurs éléments plaident en faveur d’un plus grand laxisme envers les pubs adsense puisque Google prévoit dans le même temps le lancement d’une nouvel outil “Ad experience report” visant à faire le ménage entre les publicités en conformité ou non avec les objectifs de la coalition et autorisant par ce biais les éditeurs de diffuser de la publicité émanant d’autres régies que Adsense. Google se met, ici encore, en position d’asseoir sa suprématie sur le web.

Faire payer les utilisateurs d’ad-block tiers

Petit soulagement pour les éditeurs mais soulagement quand même, Chrome leur permettra de déclencher une demande de paiement aux internautes utilisant un ad-blocker tiers ou simplement une demande de désactivation l’outil pour le site visité. Voila qui devrait rebuter les acharnés d’adblock et permettre de redonner du souffle aux éditeurs en proposant un bon compromis pour la diffusion publicitaire.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *