Facebook annonce Oculus Go, un casque VR totalement autonome

Alors que le marché de la réalité virtuelle peine à prendre un véritable envol, en raison notamment du coût élevé des casques, Facebook et son fondateur Mark Zuckerberg ne perdent pas de vue de s’imposer durablement. Objectif annoncé : démocratiser le marché, atteindre le milliard d’utilisateur et bien-sur devenir leader. Facebook met tous ses espoirs sur le nouveau casque VR Oculus Go pour relever le défi.

Oculus Go à moins de 200 dollars

Présenté le mercredi 11 octobre 2017 au Forum annuel de la réalité virtuelle organisé par Oculus, l’Oculus Go sera commercialisé à partir de 2018 à moins de 200 dollars. A ce prix, le successeur de l’Oculus Rift se positionne comme l’un des moins chers du marché, alors que la majorité des casques VR du marché, tels que le HTC Vive et le PS VR, coûtent au minimum 400 dollars. Les casques moins onéreux sont généralement proposés par des marques de téléphones mobiles, mais ne fonctionnent qu’avec un smartphone. Ainsi, le nouveau casque VR de Facebook s’ouvre au grand public et pourrait permettre au numéro 1 des réseaux sociaux de s’imposer également sur le marché de la réalité virtuelle.

Une totale autonomie

Le casque VR Oculus Go introduit une innovation qui lui vaudra certainement un franc succès. En effet, traditionnellement, les casques de réalité virtuelle fonctionnent en couplage avec un ordinateur, une console de jeux ou un smartphone. Par contre le nouvel Oculus embarque l’électronique nécessaire pour fonctionner de manière autonome. Grâce à la machine et à l’écran intégré, l’utilisateur pourra y visualiser des contenus via la plateforme de contenus mobile d’Oculus, sans avoir besoin d’un appareil support. Le nouveau casque VR de Facebook fait toutefois des compromis sur certaines fonctionnalités telles que la reconnaissance de l’espace. A ce titre Oculus Go n’a pas l’ambition de rivaliser avec les casques VR les plus sophistiqués.

L’aventure ne fait que commencer

Malgré le succès mitigé de l’Oculus Rift, Facebook ne renonce pas à ses visées sur le marché de la réalité virtuelle. Après le départ de Palmer Luckey, cofondateur d’Oculus, c’est un ancien de Google et de Xiaomi qui s’occupe des projets de Facebook en matière de réalité virtuelle. L’enjeu désormais est d’emmener la réalité virtuelle au-delà des jeux vidéo. Déjà au printemps, l’entreprise de Mark Zuckerberg a lancé Facebook Spaces, un réseau social en réalité virtuelle pour les casques Oculus.

Aussi, en dehors de ses deux casques VR déjà connus, le Rift et le Go, l’entreprise américaine annonce d’autres modèles, notamment l’Oculus Venues qui propose des contenus événementiels tels que les concerts et les rencontres sportives, ainsi que l’Oculus for Business dédié à la formation et à la collaboration en ligne au sein des entreprises.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *