Wekyo
Fintech Internet

Le boom des comparateurs de prêts en ligne

comparateur de prêts en ligne

Un crédit à la consommation permet de financer des achats de voitures d’occasion tout comme les travaux d’amélioration de l’habitat ou des biens d’équipement du foyer. Ils peuvent constituer un capital de 200 à 75.000 euros. Dans les années 2000, ce type de crédit avait connu un boom sans pareil, progressant de plus de 10% chaque année. Mais à partir de 2015, cette croissance exponentielle s’explique surtout par la facilité d’accès au crédit via les comparateurs de prêts en ligne.

Les prêts à la consommation en croissance constante

Cette croissance s’expliquait, tout comme pour les crédits immobiliers, par la baisse constante des taux. La France avait un taux de crédit à la consommation sensiblement inférieur à celui de nos compatriotes de la zone euro.

Si de 2010 à 2015 l’évolution des encours de crédit consommation a légèrement stagné voire même fléchi, dès 2015 le crédit à la consommation a confirmé sa reprise puisque l’encours de crédit à la consommation auprès des particuliers est passé de 150 Milliards d’euros à près de 190 M€ en 2019.

L’année 2020 reste, cependant, une année à part. En effet et sans surprise, la crise sanitaire et les différents confinements en France ont eu pour conséquence une croissance des crédits à la consommation aux particuliers ralentit à +1,1 % au deuxième trimestre 2020 (après +3,4 % en mars 2020) mais elle reste tout de même positive.

Une évolution des comportements des consommateurs

Depuis 2015, nous constatons surtout une évolution et un changement des comportements des consommateurs. En France, le nombre de personnes ayant recours à un crédit à la consommation a diminué mais les encours ne cessent d’augmenter. Les français qui ont recours au crédit à la consommation s’endettent davantage que leurs homologues européens à l’exception du Royaume-Uni.

Avec une grande majorité d’hommes, 55% des emprunteurs crédit conso ont moins de 40 ans et leur âge moyen est de 36 ans. Cette génération 2.0 ou sensibles aux outils digitaux cherche à trouver le meilleur taux seule sans devoir passer par un courtier et préfèrent largement utiliser un comparateur de prêts en ligne comme Matchbanker.fr.

Les perspectives pour le crédit à la consommation dans les années à venir

L’une des raisons qui encouragent les Français à contracter des crédits conso est l’assouplissement des conditions d’octroi des prêts par les banques, mais également une facilité d’accès au calcul de taux avec un crédit de plus en plus digital, simple et rapide.

Ces dernières années, nous connaissons une avancée technologique des entreprises fintech et une forte innovation sur les comparateurs de taux de crédit à la consommation en ligne.  Aujourd’hui, grâce à une souscription dématérialisée, il est possible d’avoir une réponse à une demande de crédit en ligne en quelques heures.

La forte digitalisation des offres de prêts a permis à de nouveaux acteurs d’émerger : les comparateurs en ligne. Leur nombre est florissant et ils permettent de souscrire à un crédit à la consommation de façon ultra-rapide et sécurisée.

Si de plus en plus de français font appel à des comparateurs en ligne, savent-ils que de plus en plus de comparateurs de prêts conso font appel à certaines cibles de français ?

Les comparateurs de taux de crédit en pleine révolution technologique

La DMP (Data Management Platform) et la géolocalisation sont les nouvelles étapes des comparateurs en ligne afin d’augmenter et optimiser leur taux de conversion.

La DMP permet de gérer des données concernant des internautes et de les classer suivant des critères prédéfinis afin de répondre au mieux à leurs besoins au moment de leurs besoins. Cela permet également d’identifier les français qui sont le plus susceptibles de souscrire à une offre de crédit.

Aujourd’hui, les comparateurs de prêts conso en ligne ont le vent en poupe car ils utilisent des technologies de pointe pour répondre de façon efficace, sûre et rapide à des emprunteurs de plus en plus exigeants et autonomes.

*Source – Banque de France, INSEE, ASF (Association française des sociétés financières).

Ces articles peuvent vous intéresser

Comment préparer la création d’un site Internet ?

Tristan Marrero

Devenir développeur web en 2020 : par où commencer ?

Fabrice C

Téléphonie IP (VoIP) : des avantages à ne pas négliger pour les entreprises

Tristan Marrero

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez que certaines données personnelles (pseudo, adresse mail) soient enregistrées et stockées sur notre site.