Wekyo
High-tech

Comment est fabriquée une batterie lithium ?

Batterie Lithium

La fabrication d’une batterie lithium nécessite des matériaux et des processus bien précis. Mais comment cela se passe-t-il ? On vous explique tout !

Qu’est-ce qu’une batterie lithium ?

Vous avez sans aucun doute déjà entendu parler de batterie en lithium, mais savez-vous réellement de quoi il s’agit ? Le lithium est un métal très léger qui a une forte capacité de libération d’électrons. De ce fait, il donne à la batterie une forte densité d’énergie. Cela lui permet alors de pouvoir stocker 3 à 4 fois plus d’énergie par unité de masse que la majorité des autres technologies. En d’autres termes, les batteries en lithium proposées par Batterie prod sont à la fois légères, petites et ont un haut potentiel.

Avec quoi est fabriquée une batterie lithium ?

Une batterie est en réalité un assemblage de plusieurs cellules électrochimiques ou d’accumulateurs d’énergie. Lors de la fabrication d’une batterie lithium, les fabricants ajustent ces cellules pour faire en sorte que leur taille et leur agencement permettent une puissance plus élevée.

Ce processus de fabrication nécessite de nombreux systèmes de contrôle, de refroidissement, ainsi que de protection. Cela permet, entre autres, d’assurer un bon équilibre des tensions. Une batterie lithium équilibrée offre à son utilisateur une sécurité renforcée lors de l’utilisation, et une plus grande durée de vie.

Quelles sont les étapes de fabrication d’une batterie lithium ?

La production de ce type de produit nécessite 5 étapes.

Stocker la matière première

Premièrement, il faut stocker les matériaux permettant de concevoir les électrodes. Il s’agit d’une composante d’une cellule électrochimique. Une électrode peut être une anode, ou une cathode. Elle est composée de plusieurs éléments chimiques déposés sur un substrat conducteur. Elle permet de transporter le courant électrique créé par les réactions électrochimiques.

Fabriquer les électrodes

Pour créer des électrodes, il faut mélanger les matériaux actifs avec un carbone conducteur et un liant dans de grosses cuves. On obtient alors une encre noire. Il faut ensuite déposer cette dernière sur un collecteur de courant afin de créer une électrode.

Pour que cette dernière soit positive, le collecteur doit être en aluminium, pour qu’elle soit négative, il doit être en cuivre. Le tout doit sécher afin de retirer l’eau présente. Enfin, il faut procéder au calandrage. Il s’agit d’une opération consistant à faire passer une matière entre deux gros cylindres afin de produire une feuille ou un film.

Enrouler ou empiler

Cette étape consiste à assembler alternativement l’électrode positive, le séparateur et l’électrode négative en couches.

Assembler en cellules

Au cours de cette étape, de l’électrolyte est placé dans la cellule. Cela permet de séparer les électrodes. Le séparateur est isolant, ce qui signifie que les électrons ne peuvent pas passer du + au -. Cela évite les courts-circuits.

Former les cellules

Il s’agit de procéder à la formation en chargeant et déchargeant. Cette pratique doit être réalisée en usine dans des conditions particulières. Cela permet de rendre la cellule propre à l’usage et de la préparer pour qu’elle ait les meilleures performances en termes de durée de vie, de capacité, etc. Une fois la formation faite, les cellules sont soumises à une série de tests permettent d’évaluer leur résistance et leurs capacités.

Ces articles peuvent vous intéresser

5 conseils pour sécuriser votre maison grâce à la technologie

Fabrice C

Les prochaines TV Samsung Neo QLED 8K et 4K 2022 arrivent bientôt

Tristan Marrero

Domotique : comprendre son fonctionnement et son importance dans la sécurisation d’une maison

Ethan Copel

Laisser un Commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez que certaines données personnelles (pseudo, adresse mail) soient enregistrées et stockées sur notre site.