Test Gameplay FUEL

Publié dans: Forum Jeux PC
  • typhus le : 23 juin 2009 à 1 h 24 min #10216

    Bonsoir,
    Aujourd’hui petit tour d’horizon d’un titre qui avait tout pour plaire et qui au final à tout fait pour être pester des joueurs, je veux bien entendu parler de FUEL.

    Avant de commencer sachez déjà que :
    pour des raisons qui me sont propres le test est fait sur la version XBOX360
    donc je ne parlerais pas des temps de chargements, du graphisme, ni du mode multi en ligne. Et lorsque j’évoquerai la maniabilité, prenez en compte que je joue forcément avec un pad 360.
    Je n’ai pas terminé le jeu a 100%, je n’ai joué que 7h mais c’est amplement suffisant pour se faire un avis fiable.

    Donc ici, pas de “ouai c est moche, bou c’est laid”, on cause du jeu en lui même!

    Commençons par une brève description des lieux
    Nous avons donc 14400km² de terrain de jeux, 74 véhicules (à débloquer au fur et à mesure), un mode carrière conséquent, des défis en tout genre (course contre hélico, stock car, élimination, endurance etc)
    Vous allez donc me dire, “mais avec tout ça le jeu doit être une tuerie!”
    Et ben oui et non.

    Si vous cherchez le réalisme, une impression de vitesse à la burnout, si vous pensez qu’un tout terrain peut passer la barre des 340km/h, si vous pensez qu’un tout terrain à la même adhérence qu’une porsche, arrêtez vous là, le jeu ne vous plaira pas.
    Le jeu est clairement accès Arcade, pas de réglage, pas de subtilités, un pad, une voiture, un terrain et a fond les ballons. A première vue cela aurait pu donner quelque chose de bien sympa mais le soucis vient d’ailleurs, commençons déjà par les voitures.

    Bon 74 véhicules, motos, quad, bolide, monster truck (camion), buggy.
    Chacune de ces catégories contient des véhicules accès route et d’autres tout terrain, vous aurez donc des quad pour la route, le TT, pareil pour les monster, buggy, motos etc. C’est pas mal ça permet de choisir son véhicule en fonction du tracé de la course, MAIS.
    Oui il y a un mais même un gros mais, j’aborde le premier GROS soucis de Fuel, vous choisissez une course, ou un défi dans une catégorie (moto, quad ou autre) au lieu de pouvoir choisir le véhicule que vous voulait et bien non, le jeu vous impose de prendre un ou deux véhicules avec des perf qui ne sont pas forcément adaptées à la course, alors je sais pas pourquoi Asobo à décider de faire ça, mais c’est particulièrement frustrant, imaginez que vous avez 15 véhicules pour une course et qu’on vous oblige a en prendre un qui en plus a des perfs minable par rapport aux autre véhicules…..
    Je vous rassure ce n’est pas le cas pour toutes les courses mais pour une bonne partie tout de même.
    Pour être plus claire, imaginez que vous avez un garage qui va de la 2CV a la lambo, et bien sur les courses les plus rapides, vous aurez le choix entre la 2CV et la 4L, bien non?

    Pour continuer sur les véhicules, il faut tout de même dire qu’ils sont très inspirés, bien modélisés avec leurs propres styles, mais se manient difficilement.
    Vous commencez le jeu avec des véhicules de bases (logique) ils sont lent, mou, n’adhèrent à rien, une vraie plaie à piloter, après un temps d’adaptation vous finirez par gagner des courses et pouvoir acheter d’autres véhicules et vous allez vite vous rendre compte que la maniabilité est vraiment meilleure, que l’impression de vitesse arrive enfin (mais ne casses pas des briques non plus), je prends l’exemple des quads et buggies, les premiers sont vraiment pourris, pas forcément facile de gagner les courses avec, mais les suivant sont vraiment mieux(le soucis c’est que vous ne pourrez pas forcément faire les courses avec cf plus haut).
    pour accompagner tout ça vous avez le choix entre trois vues, une plus ou moins éloignée, une plus rapprochée quasiment injouable, et une vue capot, pratique quand vous êtes en descente sinon inutile on voit que dalle. La caméra suit votre mouvement avec un petit décalage, surtout avec les quads ça peut s’avérer gênant en sortie de virage pour vous remettre en ligne droite la caméra ne revient pas dans l’axe tout de suite.
    Petite remarque stupide mais dommage que dans les réglages de la manette on ne puisse pas inverser les gaz, toujours a fond sauf quand on appuit sur la gâchette, les freins et le frein a main ne servent quasiment jamais. Pas de gestion de dégâts sur les voitures, en revanche elles se salissent au fur et à mesure de la course (trop vite)
    Petit plus pour ceux qui aiment, vous pouvez choisir différents motifs et couleurs pour vos bolides, vous pouvez aussi trouver des motifs cachés un peu partout sur la carte en mode free ride, pas mal pour ceux qui ont la collectionite.

    Abordons maintenant la carte, elle est découpée en 12 zones avec de nombreux paysages totalement différents des uns des autres, forêt, désert, montagne, neige, etc etc ponctués d’un cycle jours/nuit qui passe malheureusement trop vite (la nuit est une nuit noire, vous n’avez que vos phares pour voir et on ne voit strictement rien sauf ce qui est devant vous). Toutes ces zones sont bloquées au début, en gagnant les courses vous allez les débloquer et débloquer les courses/défis qui vont avec. Cependant, en mode free ride, dès le départ vous pouvez aller n’importe ou (vraiment n’importe ou).
    Sur cette immense carte vous allez tout traverser, neige, désert, montagne, foret, route, ville, campagne, un très bon point de ce côté la. En mode free ride vous tomberez aussi parfois sur des camions/voitures qui roulent sur les routes, vous n’êtes pas seul (ça parait pas mais je trouve ça important).
    Avec une telle carte on aurait pu espérer des courses de folies et bien non, dommage.
    Les courses sont balisées par des checkpoints beaucoup trop proche les uns des autres pour pouvoir sortir de la “piste” et prendre des raccourcis, je pousserais même a dire qu’ils ont placé les checkpoint exactement la ou vous auriez pu prendre la tangente pour prendre de l’avance.
    A quoi bon faire une carte aussi grande, si on nous confine dans un circuit petit et ou on ne peut pas décider de tout couper? encore un GROS point noir du jeu.(attention cela doit, je l’espère, s’améliorer plus loin dans le jeux)
    En revanche le jeux prend toute sa consistance en mode endurance, un départ, une arrivée, 30km de course, des concurrents, le but et d’arriver le premier, a partir d’un circuit donné par votre gps, pendant que les concurrents suivront bêtement le tracé virtuel, vous aurez le choix de prendre le chemin le plus court (a savoir tout droit), ça c’est jouissif, vraiment très très jouissif, vous pouvez mettre 5 bornes dans les dents de vos concurrents et arriver alors qu’ils ne sont qu’a la moitié du chemin, mais attention il est possible aussi que le chemin que vous décidez de prendre ne soit pas le meilleur, surtout en montagne. Malheureusement ce mode endurance fait partie des défis et il n’y en a pas suffisamment. Pourquoi n’ont ils pas fait toutes les courses comme ça? le jeu serait un pur bonheur et au moins se serait vraiment de l’off road.
    Pendant vos courses vous aurez souvent le droit à des petits event scriptés, chute d’arbres, tornades, éclair etc, ceci ne sont plus présent en mode free ride, pareil pour la ville engloutie, en course vous la voyez, en mode free ride la ville n’est plus la.
    Trop souvent on se retrouve frustré de devoir suivre le tracé, passer par les checkpoint avec une voiture imposée et en plus de batailler sec avec les concurrents pour passer, ce qui nous amène à l’IA

    L’IA à trois niveaux (selon votre choix de difficulté de la course), vous avez le choix de prendre débutant, expert et légende, il faut savoir que si vous partez directement en légende, si vous gagnez la course vous aurez la récompense des trois difficultés (la somme débutant+expert+légende), ou vous pouvez les faire une par une.
    En mode débutant les concurrents sont comme vous, ils découvrent, se plantent (parfois grossièrement) bref pas compliqué de gagner.
    En mode expert les choses se corsent un peu plus, les concurrents connaissent mieux la courses ne se plantent presque plus, c’est déjà un peu plus intéressant.
    En mode légende, les concurrents connaissent parfaitement le tracé, les raccourcis, autant ne pas débuter par ce mode si vous voulez pas vous arracher les cheveux et recommencer 15 fois la course.
    Ce qui est commun à toutes les courses, vos concurrents, quel que soit la voiture, iront plus vite que vous au démarrage et vous colleront un bon 50m d’avance en début de course, à vous de les rattraper(rageant de voir la même voiture que vous aller deux fois plus vite)
    En mode légende le jeu triche, et oui, et il triche comme un porc même, alors que vous êtes premier avec une petite avance (pas non plus 3km mais 50-150m) vous verrez d’un coup deux ou trois voitures vous passez devant sans aucune raison, comme si ils avaient un boost, non pas que ce soit de la mauvaise fois de ma part mais j’ai vérifié ce phénomène une paire de fois, et toujours au même endroit dans les même conditions, les concurrents vous rattraperont sans soucis.
    Si malgré tout vous arrivez en fin de course que vous êtes premier que la joie de la victoire commence à se dessiner sur votre visage, un arbre, une épave, vient à traverser la route sans prévenir vous vous crashez, c’est la fin.

    Et j’en viens au GROS GROS GROS soucis de Fuel, les crash sont vraiment trop mal foutu, c’est horrible, rageant et sera cause d’arrêt de la console pendant quelque temps j’en suis sur. Chaque véhicule à une résistance aux dégâts, il est normal qu’un quad soit plus vulnérable qu’un camion, vous avez une petite jauge à côté de votre compteur vitesse qui vous indique vos dégâts, et la….c’est assez obscur,,,,, prenons un quad, quelques branchages, petits arbustes, barrière vous feront monter vos dégâts, arrivé à fond le moindre choc un peu violent vous fera crasher, attention prenez vous un mur a 80 alors que votre jauge est a zéro c’est aussi le crash assuré.
    Les buggies, camion, bolide sont bien plus résistants donc moins facile de les crasher mais il arrive que sur une bête branche le jeu considère que c’est un crash (c’est vraiment rare mais ça arrive et jamais au bon moment en plus), vous vous retrouver à faire un tonneau, c’est le crash, vous roulez sur deux roues trop longtemps, c’est un crash…..en fait ce qui fait de l’off road une pratique drôle et bah on vous l’interdit dans fuel.
    La ou ça de vient débile, c’est que quand vous êtes donc en plein crash, vous avez un bel écran de chargement « FUEL » qui peut durer quelques secondes(jusque 20 secondes), en revenant au jeu, de premier vous êtes dernier avec 200m de retard sur le dernier, (pendant le chargement vos concurrents eux continus), en plus de ça vous réapparaissait n’importe ou et trop souvent 30 mètres avant l’endroit ou vous vous êtes planté avec la caméra face à vous, et le temps de vous y retrouver, que la caméra se repositionne, de relancer votre bolide d’éviter de vous replanter, vous perdez un temps précieux. Pour éviter ça, ils ont pensé à assigner un bouton qui vous fera anticiper votre crash, si vous voyez que vous partez dans les choux, vous appuyez sur Y et hop ça vous évite de vous planter, mais vous échappez pas au chargement, et donc au final ça revient au même, en cas de crash la plupart du temps vous allez recommencer la course depuis le départ car vous aurez perdu trop de temps. Vraiment pourri comme système.

    Passons vite fait sur la bande son et bruitages
    Un conseil, coupez le son, les musiques sont molles et renforcent l’impression de lenteur de jeux, c’est pas très inspiré beaucoup trop répétitif et énervant. Les bruitages sont eux agaçants et finissent par donner mal à la tête, les crissements de pneus sont toujours les même, lorsque vous vous plantez c’est tout le temps le même son que ce soit dans un mur, arbre, voiture, concurrents, quand aux sons des moteurs ils s’en sortent tout juste mais restent trop sourd ce qui donne mal aux cranes.

    Vous l’aurez compris, Fuel aurait pu être le meilleur jeu d’off road, mais des erreurs de conceptions, un système de crashs miteux et une maniabilité discutable font de lui un jeux lambda qui ne vaut pas son prix, nous pouvons espérer des patchs correctifs, surtout pour la version PC mais cela ne règlera pas tous ses soucis.
    Pour le reste même si ici j’ai plus évoqué ses soucis que ses atouts et avantages, Fuel reste un bon jeu, beaucoup de choses à découvrir et la taille gigantesque de la carte fait que le mode free ride est presque la partie la plus intéressante du jeu. Le mode en ligne semble être tout aussi intéressant mais je n’ai pas encore testé ce mode.

    Si vous voulez un bon jeu sans prise de tête, pouvoir sortir des sentiers et foncer pied au plancher, Fuel est pour vous, les courses sont toutes plus folles les unes que les autres, les véhicules sont tous plus originaux les uns des autres, certes il faut un petit temps d’adaptation et ce n’es pas une référence en terme de gameplay mais Fuel est un bon jeu tout de même!

    thierryiv le : 23 juin 2009 à 10 h 21 min #13199

    Salut Typhus,

    Encore un bon resumé :super:

    Pour ceux qui ont joué à Fuel en solo ou en multi, n’ hesitez pas à donner votre avis. Cela nous interresse. :info:

    😉

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.