Les Français plus que jamais accros aux réseaux sociaux

Les Français plus que jamais accros aux réseaux sociaux

Se passer d’Internet en 2018 ? En voilà une drôle d’idée ! Et lorsque l’on pose la question à de nombreuses personnes ce qu’elles seraient prêtes à sacrifier pour préserver leur connexion internet, les surprises ne tardent pas à arriver.

Internet, un besoin presque vital

En France, Internet s’est-il métamorphosé en besoin vital, au point de devenir plus important qu’un verre de vin ? La comparaison peut paraître légèrement insensée, mais c’est pourtant bien ce qui ressort d’une étude menée par le Boston Consulting Group, et visant à mettre en lumière les tendances les plus en vogue chez les consommateurs. Pour cela, le cabinet a donc interrogé 23.000 personnes à travers 9 pays économiquement développés. Dans cette étude, figuraient pas moins de 2000 Français.

Le prix du sacrifice

Selon l’étude, 50% des hexagonaux interrogés seraient prêts à renoncer à regarder du sport à la télévision si cela leur permettait de garder leur accès à Internet, alors que 45% des sondés enverraient paître toutes leurs bouteilles d’alcool pour pouvoir continuer à surfer tranquillement. Côté réseaux sociaux, 16% des interrogés ont avoué éprouver un sentiment de manque si on les privait plus d’une journée de Facebook ou de Twitter. Une tendance encore plus forte chez les adolescents et les jeunes adultes, puisque 23% des 15-34 ans se sont permis de signaler leur profonde addiction.

Connection Internet Interrompue

Hyper connectés, les Français resteraient pourtant assez méfiants envers les sites de vente en ligne. Selon les prévisions relayées par le Boston Consulting Group, la proportion d’e-commerce dans les ventes au détail ne serait que de 6,7% en 2016 contre 11,7% en Allemagne et 23% au Royaume-Uni. Pour le cabinet, l’explication se trouverait dans la méfiance naturelle de la population, mais aussi en raison d’une offre numérique encore trop peu développée.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *